samedi 24 avril 2010

La nouvelle chirurgie esthétique - journal LE POINT 8 avril 2010 : réaction du Dr Séchaud

Enfin un article objectif et bien documenté de la part du POINT dans le numéro N°1960 consacré à la chirurgie esthétique moderne ! À notre époque ou l'image prend la place sur le mot et où l'apparence joue un rôle majeur, avoir un visage attractif et une silhouette harmonieuse sont des atouts incontestables.

- Sur le plan professionnel, l'apparence constitue un critère de recrutement, de salaires et d'évolution de carrière : ainsi, comme cela est indiqué dans l'article, un candidat au visage peu avenant à 30 % de chance en moins d'être recruté à curriculum vitae égal.

- Sur le plan affectif, le couple est de plus en plus volatile, les divorces plus fréquents et les hommes comme les femmes cherchent à nouer une relation le plus souvent avec une personne plus jeune. Surtout, l'espérance de vie a considérablement augmenté et à 50 ans on est généralement en bonne santé, et le dynamisme est intact ce qui ne se reflète pas forcément sur un visage ayant un aspect triste et fatigué.


Comme l'explique de manière un peu crue le sociologue François Armadieu dans article de ce numéro du Point sur la chirurgie esthétique « toutes les études prouvent que les laids et les gros ont du mal à se vendre » - se vendre c'est évidemment un emploi correspondant à ses capacités mais c'est aussi séduire et se faire aimer.

La chirurgie nouvelle esthétique aide à maîtriser son destin. En effet, pourquoi continuer à subir une disgrâce dont la nature nous a justement dotés alors et avec laquelle on vit mal alors que la chirurgie esthétique peut harmoniser un nez disgracieux, corriger des oreilles en chou fleur, redessiner une poitrine trop grosse ou trop plate, réduire un postérieur disproportionné ... et au final contribuer à un épanouissement personnel

En ce sens, je confirme que OUI, la chirurgie esthétique moderne pratiquée uniquement par des professionnels qualifiés et reconnus, et non plus par n'importe quel praticien, sans diplôme adéquat, est devenue de la « haute couture ».

Il ne s'agit plus de transformer, de cloner, mais d'harmoniser le visage ou le corps tout en conservant l'identité et le caractère des patients. Une chirurgie esthétique réussie doit se voir sans être vue, c'est-à-dire loin des les outrances.
Comme le dit justement Isabelle Queval, « le corps ne doit pas être subi comme un fardeau hérité du hasard, mais comme un capital que l'on peut réparer et sculpter ». N'oublions pas la définition de l'état de santé d'après l'OMS, l'organisation mondiale de la santé : un bon état de santé n'est pas simplement l'absence de maladie, mais également un état de bien-être physique psychique et moral.

La chirurgie esthétique que je qualifie de bling-bling donne des résultats peu engageants, clonés, dénaturant le naturel voir parfois ratés, lesquels sont mis en avant dans la presse people pour faire des titres choc tels que « chirurgie esthétique : arrêtez le massacre ».

A l'opposée, la nouvelle chirurgie esthétique que je défends et pratique, apporte des résultats parfaitement naturels en créant ou en restaurant l'harmonie des proportions du visage et de la silhouette.


--
Contact Presse:
Docteur Séchaud, chirurgien esthétique
Jean-Louis Séchaud
01 44 05 05 74
www.docteur-sechaud.com
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=51387


--

Communiqué envoyé le 24.04.2010 17:31:53 via le site Categorynet.com dans la rubrique Santé

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire