mercredi 17 février 2010

Le C.I.V. « informe » les jeunes… bonjour les dégâts !

L'Association Végétarienne de France dénonce les interventions du Centre d'Information des Viandes dans les collèges et lycées.

La campagne « Bien manger, c'est ton choix ! » que lance le C.I.V. à destination des ados, et « qui sera relayée dans les collèges et lycées sur tout le territoire national du 22 février au 16 avril 2010 » (selon leur propre formule) est une entreprise irresponsable.

Si nous comprenons que face à une baisse de consommation de viande rouge la filière viande soit inquiète, il est consternant que les portes des collèges et lycées soient ouvertes à de pures opérations mercantiles et publicitaires aux antipodes de réelles préoccupations de santé.

L'enfance et l'adolescence sont des périodes clés pour mettre en place de bons comportements alimentaires tout au long de la vie et se prémunir contre les affections à forte composante alimentaire que sont les cancers et les maladies cardiovasculaires. Cette campagne du C.I.V. et sa promotion de la viande rouge va rendre l'éducation à la santé nettement plus difficile.

En 2007, le Fonds mondial de recherche contre le cancer a publié un rapport dont la recommandation n° 4 dit qu'« une approche intégrée des preuves scientifiques montre que les alimentations ayant un effet protecteur contre le cancer sont principalement composées d'aliments d'origine végétale », et dont la suivante précise que « la population doit consommer en moyenne moins de 300 g de viande rouge par semaine [y compris le porc], dont une part minime ou nulle de charcuterie ».

Quand on sait que la population française consomme en moyenne 1 250 g par semaine de viande rouge, soit 4 fois plus ( !) que la limite fixée, et que le porc est justement la viande la plus consommée, dont les 3/4 ( !) sous forme de charcuterie… on ne peut qu'être choqué par la complaisance dont bénéficie le C.I.V. de la part de l'éducation nationale.

La grande revue médicale The Lancet a publié l'an dernier les résultats d'une étude montrant que 30 % en moins de graisses saturées (qui proviennent essentiellement des produits animaux) ferait diminuer de 15 % le fardeau des maladies cardiovasculaires. Si l'on tient compte du fait que ce fardeau, ce sont 180 000 décès par an en France, on a du mal à comprendre que le C.I.V. soit admis à vanter la viande rouge auprès des jeunes.

Par ce genre d'opération, le monde de la viande se discrédite. Sa seule philosophie semble être : vendons notre « bouffe » aujourd'hui et les maladies de demain, on ne sera pas là pour les voir !

L'A.V.F. demande que l'on cesse d'inculquer aux enfants et aux ados des notions nutritionnelles dépassées, qu'on leur permette de réaliser un choix véritable en leur offrant des lundis végétariens dans leurs structures de restauration, et que l'on donne à ceux qui se préoccupent de santé publique au moins autant de moyens qu'à ceux qui montrent le peu de souci qu'ils en ont.

Plus d'informations sur www.vegetarisme.fr et www.unjoursansviande.fr


--
Contact Presse:
Association Végétarienne de France

avf.medias@vegetarisme.fr
www.vegetarisme.fr

--

Communiqué envoyé le 17.02.2010 09:54:03 via le site Categorynet.com dans la rubrique Santé

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire