mardi 19 janvier 2010

Congrès Mékong Santé : « La formation en santé, moteur du développement »

Vientiane, le 15 janvier 2010 :
Près de 1500 participants se réuniront à Vientiane du 25 au 28 janvier prochain pour prendre part à la 1ère édition du « Congrès Mékong Santé ». Placée sous le haut patronage du Ministère de la Santé, de l'Université des sciences de la santé au Laos (USS-Laos) et de l'Ambassade de France au Laos, cette manifestation est organisée par le projet d'Appui à l'Enseignement Supérieur Médical en RDP Lao en relation avec l'USS-Laos et les hôpitaux de Vientiane.
L'objectif de cette première édition internationale est avant tout de mettre en commun et d'échanger des connaissances et des pratiques sanitaires, adaptées aux réalités de l'Asie du Sud-Est. Cet événement devrait permettre de faire le bilan de l'expérience acquise et de la faire fructifier. Des pathologies endémiques, des maladies émergentes, des pratiques médicales seront traitées en détail, par l'évocation des causes, des outils diagnostics, des modes de prise en charge et des recommandations afférentes. Les grandes problématiques régionales de santé publique (mortalité materno-infantile, la malnutrition ou les politiques de vaccination) seront également abordées et débattues.
Cette rencontre offrira également un forum permettant d'approfondir les collaborations et les passerelles entre les 6 pays riverains du Mékong : Birmanie, Cambodge, Chine, Laos, Thaïlande, et Vietnam.

Un forum médical multidisciplinaire ouvert à l'ensemble des acteurs de la santé dans la région :
Nombreux seront les organismes représentés (Universités, Facultés, Hôpitaux, Fondations, Régions, Associations, Instituts, Organisations Internationales, projets bilatéraux, etc…) qui ont soutenu la participation de l'un ou plusieurs des leurs, prouvant leur indispensable implication : des professionnels de santé, des enseignants, ainsi que des spécialistes des diverses disciplines venant principalement de France, mais également d'autres pays d'Asie, d'Europe, d'Afrique et d'Amérique du Nord participeront à cette première édition du Congrès Mékong Santé.
Des experts couvrant 16 disciplines viendront partager, échanger, faisant profiter 800 étudiants en médecine, en pharmacie, en odontologie, techniciens paramédicaux, infirmières et sages-femmes, des connaissances et expériences qui seront présentées tout au long de ces 4 journées.

La formation en santé, moteur du développement :
Le préambule du Congrès, la session « Partenaires », mettra en lumière le contexte sanitaire au Laos par la présentation des principales organisations en santé impliquées dans le pays. Puis, pendant quatre jours, les participants au Congrès se pencheront sur diverses disciplines médicales, chirurgicales, pharmaceutiques, odontologiques et paramédicales, à l'occasion de 17 sessions et ateliers. Chaque session, coordonnée par un comité scientifique international, exposera les problématiques et les enjeux de sa discipline dans la région.
La session Pédiatrie abordera les problématiques de politiques sanitaires, d'accès et de qualité de traitement, de pathologies négligées ou méconnues (épilepsie, tuberculose, santé mentale), et proposera des méthodes innovantes d'organisation et de prises en charge des urgences.
Une journée entière sera consacrée à la Chirurgie, riche d'enseignements (39 présentations) et d'expertises (40 intervenants). Elle concernera toutes les spécialités chirurgicales de la Neurochirurgie à la Chirurgie Cardiaque, en passant par l'Urologie, la Chirurgie Digestive, la Chirurgie Pédiatrique, la Traumatologie-Orthopédie et la Chirurgie Plastique. Les discussions qui suivront les présentations permettront d'échanger les expériences des uns et des autres, d'enrichir les connaissances des plus jeunes et d'élaborer des projets communs de coopération et d'échange entre les équipes présentes.
De nombreuses sessions, telles que l'Anesthésie-Réanimation, la Gynécologie-Obstétrique, la Médecine d'Urgence, l'Imagerie Médicale mettront en exergue des recommandations de pratiques et permettront de confronter les vécus d' experts de toutes nationalités sur des thématiques aussi importantes que la prise en charge des hémorragies ou les risques et contrôles des infections nosocomiales. Ces sessions ont été choisies dans le but de partager les expériences des différentes équipes, en privilégiant les problématiques spécifiques de la région, et seront également l'occasion de bilans de formation de personnels de santé et d'ateliers pratiques didactiques.
La session cardiologie abordera les facteurs de risques cardiovasculaires, enjeu nouveau dans une région en pleine transition épidémiologique des maladies infectieuses, parasitaires et de carence vers des maladies chroniques et dégénératives. L'épilepsie, les perspectives de développement de la psychiatrie en Asie du Sud-Est seront évoquées (session Neurologie) de même que la lèpre et les maladies dermatologiques, en nombre croissant au Laos (session Dermatologie).
Le virus de l'immunodéficience humaine, la tuberculose, les infections respiratoires aiguës et bien sur la complexe question de la pandémie grippale H1N1 seront abordées tout au long de ces journées, tant d'un point de vue épidémiologique, méthodologique que casuistique. L'impact des changements environnementaux sur l'apparition de nouvelles maladies en Asie du Sud-Est trouvera également sa place. (Sessions Maladies infectieuses Emergentes et Biodiversité, Biologie Médicale, Pneumologie).
Le recours aux soins traditionnels, les programmes élargis de vaccination, et les problématiques de contrefaçons de médicaments seront développés lors de deux sessions : Vaccins et Biodiversité, Médecine Traditionnelle et Médicaments.
Enfin, une session spéciale sur le thème « Pédagogie et TICE » (Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Education) sera consacrée à la formation des spécialistes médicaux dans la région, présentant solutions et outils innovants pédagogiques, formidable progrès technologique au service des experts locaux et des étudiants. Cette session sera placée sous l'égide de l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et de la Conférence Internationale des Doyens et des Facultés de Médecine d'Expression Française (CIDMEF), institutions s'inscrivant résolument dans une stratégie de développement de la qualité des formations universitaires en sciences de la santé en Asie, aspirant au développement d'un projet de Conférence Régionale Asiatique afin d'harmoniser les formations et de faciliter les échanges.
Parallèlement, le Congrès proposera un atelier « plantation d'espèces locales ». Cette action sera mise en œuvre afin de sensibiliser les congressistes à l'empreinte écologique occasionnée par les transports et activités au cours du congrès et de contribuer symboliquement à la réduction des émissions de dioxyde de carbone dégagées.
Le Congrès Mékong Santé a été d'emblée conçu pour « voyager » d'un pays à l'autre de la région du Mékong. Suite à cette première édition, le Laos passera le flambeau à l'un de ses pays voisins afin d'assurer la continuité de cette initiative et permettre d'en élargir l'audience.


--
Contact Presse:
Projet d'Appui à l'Enseignement Supérieur Médical
Frédérick Gay

alexia.kieffer@gmail.com
www.medlaos.net

--

Communiqué envoyé le 19.01.2010 11:56:42 via le site Categorynet.com dans la rubrique Santé

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire