vendredi 11 septembre 2009

La Direction régionale des Affaires Sanitaires et Sociales d'Île-de-France (DRASSIF) organise les Assises régionales Alzheimer les lundi 5 et mardi 6 octobre 2009 à l’Espace Charenton, à Paris.

Avec 135 000 Franciliens de 65 ans ou plus atteints de la maladie d'Alzheimer, l'Île-de-France est la région la plus touchée de France.
Afin d'assurer la prise en charge des malades, la région dipose de structures à caractère sanitaire et médico-social.

Dans le champ sanitaire, les structures agissent dans le cadre de filières gériatriques territoriales offrant un parcours de soins adapté à chaque personne. Ainsi, on compte, notamment, 32 hôpitaux de jour gériatriques et gérontopsychiatriques, plus de 40 unités de soins de longue durée, 39 équipes mobiles de gériatrie et près de 20 réseaux de santé gérontologiques… Il faut souligner également la place majeure des médecins libéraux (généralistes et spécialistes) qui sont souvent les premiers interlocuteurs des personnes malades et de leurs familles.

Dans le champ médico-social, la région dispose de plus de 100 lieux d'information ou de coordination gérontologique ; 200 services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) ; près de 600 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (accueillant pour la plupart des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer) ; 200 établissements offrant près de 850 places d'accueil de jour et près de 700 places d'hébergement temporaire aux personnes âgées atteintes de la maladie.
Dans le cadre du plan national Alzheimer 2008-2012, de nouvelles structures ont été créées à titre expérimental en Île-de-France :
• Trois maisons pour l'autonomie et l'intégration des malades d'Alzheimer pour favoriser l'articulation entre les acteurs assurant la prise en charge des malades.
• Quatre équipes spécialisées à domicile pour apporter une prestation nouvelle de « soins d'accompagnement et de réhabilitation ».
• Deux plateformes regroupant une palette d'actions de répit et d'accompagnement pour les aidants familiaux. L'objectif est de redonner du temps aux aidants et de favoriser ainsi le maintien de la vie sociale et relationnelle tant pour les personnes malades que pour leurs aidants.

L'organisation des Assises entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan Alzheimer au niveau régional ; l'objectif étant de mieux informer et de répondre aux besoins des Franciliens. Les échanges s'articuleront autour de trois grands thèmes :
• Dans la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, comment mieux identifier les compétences respectives des différents intervenants et organiser leurs relations pour qu'ils agissent, ensemble, de façon complémentaire et efficace ?
• Quelles sont les recherches menées en Île-de-France : la recherche médicale (active au travers de l'AP-HP et de deux CMRR*), la recherche en soins (en progression constante) et la recherche en sciences humaines et sociales (moins développée à l'heure actuelle).
• Cette dernière porte sur les dimensions et les conséquences individuelles et sociales de la maladie d'Alzheimer, touchant les personnes malades ainsi que les aidants familiaux, bénévoles et professionnels.
• Quelles aides aux aidants pour permettre aux familles de comprendre la maladie et ses conséquences et de participer à la prise en charge de leur parent malade ? L'information, la formation et les solutions dites « de répit » diversifiées (accueil de jour, hébergement temporaire, vacances organisées,…) composent la palette de ces aides.

*CMRR : Centre Mémoire de Ressource et Recherche


--
Contact Presse:
Ptolémée
Julia Leroy
0147704578
leroy@ptolemee.com
http://www.assises-alzheimer-idf.fr

--

Communiqué envoyé le 11.09.2009 09:43:29 via le site Categorynet.com dans la rubrique Santé

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire