lundi 16 mars 2009

A l'hôpital St Joseph, l'EAI Ensemble d'InterSystems permet d'intégrer les applications métier

Paris, le 16 mars 2009 - D'ici 2010, les 3 hôpitaux St Michel, St Joseph et Notre-Dame du Bon Secours, réunis au sein d'une nouvelle entité, formeront le Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph : cet établissement privé à but non lucratif, fort de 800 lits, enregistre chaque année plus de 42.000 séjours, 4.300 visites en hôpital de jour et 29.000 passages aux urgences, avec un personnel soignant d'environ 1.400 personnes dont 440 médecins et internes.

Parmi les grands enjeux issus de la fusion figurait la nécessité de faire converger trois systèmes d'information hétérogènes gérant chacun de nombreuses applications métier. Très vite, le DSI du Groupe, Dominique Bayle, décide de remplacer l'EAI existant, jugé inadapté aux besoins du milieu hospitalier. Il se met en quête d'un système où pourront être centralisées l'ensemble des informations du Groupe et qui permettra au service informatique de maîtriser de manière autonome la gestion de ses interfaces, sans dépendre d'un intégrateur extérieur.

Au printemps 2007, Dominique Bayle repère aux Etats-Unis la plate-forme d'intégration universelle Ensemble d'InterSystems, qui s'impose à lui comme la solution idéale : « J'ai découvert un produit mature, élaboré avec logique et conçu pour répondre aux exigences du monde de la santé grâce à la prise en charge native de nombreuses spécificités du secteur, comme le protocole HL7 », précise-t-il.

Un accord commercial, compatible avec les ressources limitées dont elle dispose, est bientôt signé par la DSI du Groupe et InterSystems France, et la solution Ensemble est vite plébiscitée par l'équipe de Dominique Bayle qui, au terme de deux jours de formation sur site, assimile les bases nécessaires à la maîtrise de l'outil et en moins de trois mois mène à bien toute l'implémentation technique. Ayant également acquis la base de données Caché d'InterSystems, la DSI du Groupe Hospitalier Paris St Joseph dispose bientôt d'une solution complète lui assurant, comme elle en avait l'ambition, une autonomie parfaite pour gérer elle-même ses processus de bout en bout.

D'abord développeur et aujourd'hui Chef de Projet , Diop Demba souligne le caractère intuitif, simple et rapide de la solution. Mais c'est surtout son aspect visuel qu'il apprécie : « Pour créer les interfaces, nous utilisons le logiciel de programmation Studio, couplé à une version web. Via Internet Explorer, nous accédons à la fenêtre de configuration où figurent les images de tous les processus codés, services, processus ou activités métier. D'un coup d'œil, nous vérifions le fonctionnement global de l'application, des alertes de couleur signalant la moindre anomalie. Ensemble ne perd aucune information et si un message est bloqué, il est mis en file d'attente et nous pouvons rassurer son destinataire – de plus, les applications étant gérées indépendamment les unes des autres, le blocage éventuel d'un message n'affecte pas le fonctionnement global du système. »

Grâce aux normes propres au secteur de la santé intégrées nativement par Ensemble, la solution a été opérationnelle en un délai record : depuis février 2008, 14 flux ont déjà été mis en production, parmi lesquels l'identité des mouvements et des séjours avec tableau de bord du nombre d'admissions/sorties, le retour des analyses de laboratoire avec tableau de bord de résultats, ou encore les cotations des actes. Parmi les futurs projets figurent notamment l'utilisation des tableaux de bord Ensemble dans l'Intranet de l'hôpital ou encore le recyclage automatique des rejets de cotations.

La mise en place d'Ensemble a aussi permis de restaurer chez les utilisateurs une confiance que les difficultés rencontrées précédemment avait sérieusement entamée. « Notre crédibilité est en forte progression », observe Dominique Bayle. « Nous pouvons créer à la demande des indicateurs sur les informations transitant dans Ensemble, comme le nombre d'identités créées en une journée ou le nombre de lits disponibles dans tel ou tel service : ces informations, qui traduisent en temps réel l'activité des services, sont rafraîchies régulièrement et attestent de l'efficacité du système. »

Dès à présent, Dominique Bayle et son équipe sont prêts à intégrer au système d'information toute nouvelle réglementation de la gouvernance hospitalière, comme la fameuse T2A. « Une fois l'outil pris en main, le développement de nouveaux flux est très souple et rapide, confirme Diop Demba. Changer l'adresse d'un flux ou un nom de serveur est une opération qui s'effectue en quelques instants et la puissante base de données Caché, nous permet de gérer des volumes d'informations considérables à une cadence ultra-rapide. »

« En somme, conclut Dominique Bayle, avec l'arrivée d'Ensemble, le métier de la DSI a changé : aujourd'hui, nous centralisons tous les messages et sommes devenus nous-mêmes intégrateurs, puisque nous ne sommes plus tributaires d'un prestataire extérieur. Avec une équipe moins nombreuse, nous avons réduit nos coûts et nous répondons mieux aux attentes de nos utilisateurs, puisque notre mission première est de les aider à apporter un meilleur service aux patients. »


--
Contact Presse:
Interlinks
Dominique Baumgartner
0146337628
dominique@interlinks.fr
www.intersystems.fr

--

Communiqué envoyé le 03/16/2009 10:29:56 AM via le site Categorynet.com dans la rubrique Santé

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire